Vous êtes ici
Accueil > En Bref > A la rencontre de Greg Fleurentin, l’artiste Underwater

A la rencontre de Greg Fleurentin, l’artiste Underwater

Cette semaine, nous sommes allés à la rencontre de Grégoire Fleurentin, moniteur de plongée professionnel depuis une quinzaine d’années.
Même s’il excelle dans son métier, ce n’est pas pour prendre des cours de plongée sous-marine à Moorea que nous l’avons invité, mais pour découvrir un artiste Underwater, un photographe sous-marin qui capture le temps et redonne à l’océan ses couleurs paradisiaques !

Après avoir passé deux ans à La Réunion, deux ans à Mayotte et deux ans en Nouvelle-Calédonie, Grégoire a posé ses valises à Moorea depuis quatre ans maintenant, pour notre plus grand plaisir.

 

Moorea-Actu: Greg, tu es notre coup de cœur du mois de Novembre avec tes photos que nous avons trouvé sur la toile. Avant d’aborder ton travail, une petite question ! Depuis combien de temps es-tu résident en Polynésie ?

Grégoire: Je suis arrivé il y a 4 ans maintenant avec ma petite famille. On a ciblé Moorea dès notre arrivée pour la beauté de l’île et la proximité avec l’île sœur, Tahiti. Pour une famille et pour les enfants, la proximité avec Tahiti nous convenait parfaitement. Mon épouse étant infirmière, notre choix s’est porté sur Moorea pour des raisons professionnelles.

Moorea-Actu: On ressent ton attachement à l’océan à travers les photos que nous avons vu, professionnellement, tu fais quoi ?

Grégoire: Je suis patenté (la patente est la version Polynésienne du travailleur indépendant en Métropole).
Cela fait 15 ans que je suis moniteur de plongée, c’est ma profession. Et je ne te cache pas qu’au bout de tant d’années, tu as envie de faire d’autres choses par moment !
Je souhaitais me diversifier et la photographie sous marine était pour moi la transition idéale entre mon travail de moniteur de plongée et ce que j’ai envie de faire maintenant. Je peux toujours faire partager mon amour pour la plongée et l’océan à travers la photo.
Cela fait longtemps que j’y pensais, mais se mettre sous l’eau avec un appareil photo, c’est un investissement financier important, c’est le prix d’une petite voiture !
Il y a deux ans, j’ai acheté mon premier appareil photo sous-marin et j’ai commencé à shooter sous l’eau. En voyant les premiers résultats, je me suis dit qu’ il y avait peut-être quelque chose à faire dans cette voix la !

Moorea-Actu: Justement, en parlant de matériel, quand on a vu ton travail, on s’est posé la question : avec quoi tu shoot pour avoir un rendu aussi magnifique ? 

Grégoire : Pour l’appareil, c’est un Reflex. En fait il y a deux étapes pour le rendu des photos, tu as une grande partie de post production. Une fois que le shooting est fait, il y a encore 50% du travail qui est fait sur ordinateur pour obtenir le résultat que je souhaite.
Une photo sous-marine sans retouches, ça n’existe pas pour avoir un rendu comme tu le vois sur mes photos.
Tu as des contraintes sous marine au niveau de l’image, l’éclairage principalement, qui t’obligent à passer une bonne vingtaine de minutes par photo en post production. Tu as 50% du travail sous l’eau et 50% devant ton écran !

Moorea-Actu : On va parler du travail sous l’eau, en voyant tes photos, principalement celles ou le modèle pose avec une raie ou un requin, on se dit que ça doit être long ! Sur certaines photos par exemple, on penserait clairement que ton modèle danse avec une raie. Tu fais comment pour réussir cette photo ? 

Grégoire: Non, ce n’est pas si long que ça ! Mon point fort, c’est que cela fait 15 ans que je suis moniteur de plongée. Je sais parfaitement comment diriger mes modèles pour obtenir le résultat souhaité. Un briefing avant shooting est nécessaire, je vais donner mes consignes et mes conseils pour que la personne qui sera devant mon objectif soit aussi satisfaite que moi du résultat !
La séance dure généralement entre une heure et une heure trente, ce qui nous permet d’avoir notre quota de photos avec les poses que l’on souhaite !
Ensuite, il y a un autre paramètre à prendre en considération, c’est qu’il faut aller sur les spots ou je prends les photos le plus tôt possible dans la matinée, histoire d’avoir le lagon pour nous ! Avoir un groupe de touristes en arrière plan, c’est pas génial pour une photo souvenir personnelle !
Les animaux ne viennent pas sur rendez-vous non plus, il faut y aller tôt de préférence pour éviter de trouver un spot vide !
Mais en général, on y arrive toujours, il y a pas mal d’endroits sur Moorea ou toutes les conditions sont réunies pour faire de belles photos !

Moorea-Actu : Si je veux profiter de tes services, je suis un visiteur sur Moorea, on fait comment ? Si j’ai bien compris, je suis en vacances et tu me fais lever à l’aube !

Grégoire : Oui ! Au départ, la personne qui vient pour faire des photos est un peu contrariée ! Tu donnes rendez-vous à 6h30 pour aller se jeter à l’eau à 7h00, ça grimace un peu !
Mais en finalité, la personne est toujours enchantée du résultat ! C’est une condition pour avoir le spot pour toi tout seul et pour faire de ces photos un souvenir inoubliable.
Ensuite, on a de la chance sur Moorea, la plupart des hôtels sont fixés sur la bande nord, vers les Tipaniers donc ce que j’essaie de faire, lorsque c’est possible, c’est d’aller les chercher en bateau privé. J’ai un partenariat avec l’école de Kite surf de Moorea pour la mobilité en bateau.
Si ce n’est pas possible de les récupérer par la mer, je vais chercher mes clients en voiture et nous partons de la plage des Tipaniers. David, notre capitaine, nous emmène sur le spot ou je vais réaliser la séance, le bateau est privatisé pour eux.
Il est possible aussi de faire le shooting directement de la plage, sans prendre l’option bateau.

Moorea-Actu : Une fois cette étape réalisée, tu raccompagnes le client sur son lieu d’hébergement? 

Grégoire : Exactement . Après cette étape, j’en ai encore pour une demi journée de travail sur ordinateur pour avoir le rendu souhaité.
Une fois les retouches réalisées, je livre les photos sur support USB ou CD suivant la demande. Mais la solution la plus simple et préférée des clients  reste les sites de transfert de fichiers comme « We Transfer » par exemple. Les vacanciers bougent beaucoup sur Moorea, ça évite les contraintes et ils récupèrent leurs photos quand ils veulent en ligne.

Moorea-Actu : Le client peut s’attendre à combien de photos issues de ta prestation ? 

Grégoire : Je promets 20 photos « contractuellement » qui seront parfaites. Ensuite, j’en envoie toujours plus que les 20 promises. Il y a toujours les photos « bêtisiers » qui ne sont pas franchement belles mais souvent drôles ! Donc au final, le client aura 30 à 35 photos en tout, dont une dizaine qui seront des photos gags pour le souvenir !

Moorea-Actu : Financièrement, ça coûte combien le shooting avec Greg?

Grégoire: J’ai deux formules pour les clients: Avec ou sans le bateau.
On a quelques endroits ou le bateau n’est pas nécessaire. Dans cette option, je récupère le client en voiture et on se rend sur le spot ou l’on va réaliser le shooting. On part directement de la plage ou l’on aura uniquement des photos avec des raies. Une fois la séance terminée, je raccompagne le client à son hôtel. Cette prestation est facturée 20000 XPF.
La seconde option est avec le bateau privé, la prestation est à 30000 XPF.
Ensuite, il y a d’autres prestations qui sont généralement réservées aux professionnels pour des catalogues, de la mode ou des reportages photos. Les prix sont alors sur devis.

 

 

 

Grégoire a eu la gentillesse de nous confier quelques réalisations .
Il est évident que les photos que nous vous présentons aujourd’hui sont soumises à des droits d’auteur et l’utilisation à des fins commerciales est strictement interdite.

 

Greg Fleurentin Moorea
Facebook
Instagram
(+689) 89 58 55 26

 

 

Laisser un commentaire

Entrez Captcha ici : *

Reload Image

Top